01 février 2006

Villiers regrette que traiter Mahomet d'"imposteur" soit "un délit"

PARIS, 1 fév 2006 (AFP) - Philippe de Villiers, président du Mouvement pour la France, a regretté mercredi que dire "que Mahomet est un imposteur (soit) un délit", alors que "dire Bouddha, Jésus sont des imposteurs est une opinion".

Interrogé sur Canal+ à propos de la polémique autour de la publication au Danemark de caricatures de Mahomet, il a estimé qu'"on doit pouvoir en France briser le tabou et pouvoir parler des religions, et notamment de l'islam".

"La liberté du culte est essentielle, dans l'islam, il n'y a pas la liberté de changer de religion", a dit encore le député européen, pour qui "c'est ou l'islam ou la République".

Il a affirmé enfin qu'"il faut stopper l'islamisation de la société française", demandant de "ne plus accorder d'horaires séparés dans les piscines", ni de "nourriture spéciale dans les cantines", de même qu'il faut, selon lui, "dire non aux mariages forcés" et "à la polygamie".

Posté par JPFParis20 à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Villiers regrette que traiter Mahomet d'"imposteur" soit "un délit"

Nouveau commentaire